Objectifs

Les entreprises sont en perpétuelle recherche de performance pour s’adapter aux évolutions récentes. Elles doivent automatiquement accompagner leurs salariés.

 

La formation joue un rôle clé dans cette mutation et intègre donc le processus de réflexion sur la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE)*

 

C’est participer à une démarche de développement durable.

 

Cette RSE implique notamment de protéger, développer er valoriser le capital humain de toute entité. Le développement de ce dernier passe par la formation et l’adaptation des compétences aux évolutions du monde professionnel comme de la société.

 

 

Les TMS sont la 1ère cause de maladie professionnelle en France et représente un enjeu humain et économique considérable pour les entreprises.

La lombalgie est la 1ère cause de handicap avant 45 ans et ses répercussions sur la vie professionnelle et sociale peuvent être très lourdes. Plus elles durent et plus elles sont dures à enrayer; d’où l’intérêt- pour vous employeurs - de les prévenir en donnant, en amont, les attitudes adéquates très tôt.

Les coûts les plus élevés proviennent des lombalgies chroniques. (au-delà de 6 semaines). Le coût direct se calcule simplement (arrêt de travail) mais les coûts indirects (9/10è du coût total d’une lombalgie sont élevés et souvent à la charge unique de l’entreprise (perte de production, désorganisation, recherche d’un remplaçant, formations, baisse de qualité).

Ce qui n’est pas quantifiable, c’est l’impact négatif sur l’image de l’entreprise produit par sa mauvaise gestion de la phase aigue et la prise en charge des atteintes futures.

 

Pour exemple, La lombalgie en chiffres...

                                                         

1 accident de travail (AT)  sur 5

1 maladie professionnelle (MP) sur 20

1 consultation  en médecine générale sur 20 et la moitié des séances de kinésithérapie

Durée des AT est passée de 25 à 55 jours (2005) ; en MP 340 jours (j)

9 millions de journées d’AT/an prises en charge par la branche AT/MP

21 millions de j d’AT sont perdues chaque année pour arrêt maladie pour lombalgie

Total : 30 millions de j d’AT sont perdues pour lombalgie / an !!!

* Texte réglementaire décret n° 2012-557 24/04/12